Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bonjour à tous,

Après une courte escale dans les Pyrénées-Atlantiques pour saluer la mémoire d’Auguste Cazalet, ancien sénateur-maire de Sévignacq-Meyracq, j’ai repris dimanche mon chemin vers Forges-sur-Meuse.

C’est depuis cette commune que je me suis remis en marche lundi matin avec un objectif : atteindre Verdun en fin de journée. Sur la route, j’ai rencontré à Regnéville-sur-Meuse un groupe scolaire de l’école Albert Premier de Longwy, venu à la découverte du méandre de la Meuse. Accompagnés de Sonia et Peggy, ces jeunes ont été reçus par le Maire de Regnéville-sur-Meuse, Monsieur Trouselard.

Monsieur le Maire m’a expliqué l’histoire de sa commune, entièrement rasée pendant la Première Guerre Mondiale. Le pont permettant de franchir la Meuse, reconstruit en 1935 a de nouveau été détruit en 1940. Remplacé par un pont Bailey pendant cinquante ans, il a fallu attendre 2010 pour qu’une nouvelle structure soit mise en place, financée par les fonds communaux.

J’ai aussi eu également l’occasion de discuter avec Peggy, une accompagnatrice travaillant au Luxembourg, dans le domaine bancaire. Très intéressée par ma démarche, qu’elle juge inédite et très importante, nous avons discuté de sa vision de la situation politique française. La montée du Front National s’explique en partie, selon elle, par le fait qu’une large fraction de la population ne se sent plus écoutée par la classe politique. Les élus et les élites ne vont plus au-devant de la population, créant cette fracture terrible dont me parlent tant de personnes venues à ma rencontre.

Elle m’a aussi fait part de ses impressions sur les différences existant entre la France et le Luxembourg, notamment au niveau de l’éducation. Selon elle, le fossé entre les deux systèmes éducatifs est particulièrement flagrant en matière d’informatique et d’apprentissage des langues étrangères. Le manque de moyens dont souffrent les écoles les empêchent de mettre à disposition des élèves des outils informatiques performants, et des salles spécialement équipées pour étudier les langues étrangères.

Pour ce qui est de la vision qu’ont les Français du Luxembourg, notamment vis-à-vis du secret bancaire, elle est selon elle largement erronée. En effet, la provenance des fonds déposés est systématiquement vérifiée et les abus ou scandales que l’on a pu connaître dans le passé sont très marginaux. Il faut savoir que le Luxembourg a une législation très précise et rigoureuse dans le domaine bancaire. Peggy, n’a pour sa part pas l’impression de vivre dans un paradis fiscal, le niveau d’imposition est légèrement plus faible qu’en France mais guère différent. Par ailleurs, les départements français frontaliers vivent selon elle en grande partie grâce aux salaires des Français travaillant au Luxembourg. Ce qui est différent, c’est au niveau de l’administration, plus petite, plus simple et moins bureaucratique.

Au terme d’une journée encore une fois forte de rencontres, je suis arrivé à Verdun lundi soir. Comme me l’a confié, le Maire de la ville, Monsieur Arsène Lux lors de notre rencontre hier matin, « ou mieux qu'à Verdun peut-on parler de la France ». Je dois reconnaitre qu’effectivement, le poids de l’Histoire est ici très fort. Le combat dont on fait preuve nos ancêtres pour défendre un idéal, des valeurs, doit nous inciter, nous hommes politiques mais aussi et surtout citoyens, à agir afin de redonner l’espoir aux Français.

Après quelques rencontres avec la presse, et notamment Meuz’actu et France 3 Lorraine dont vous trouverez les reportages ci-dessous, mon chemin m’a une nouvelle fois permis de discuter avec de nombreux citoyens de tous horizons, dont un autre groupe scolaire, venant cette fois du lycée Marguerite Vauban de Verdun.

Après avoir atteint la commune d’Etain dans la soirée, je reprends aujourd’hui ma marche vers Briey. J’ai aujourd’hui le plaisir d’être accompagné par mon ami et collègue Philippe Folliot, député du Tarn, qui a fait le déplacement depuis Paris pour soutenir mon initiative. Mon cher Philippe, pour ton amitié, merci.

A très bientôt,

Jean Lassalle

Rencontre avec le Maire de Verdun, Monsieur Arsène Lux

Rencontre avec le Maire de Verdun, Monsieur Arsène Lux

En compagnie des élèves de l’école Albert Premier de Longwy

En compagnie des élèves de l’école Albert Premier de Longwy