Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le député MoDem Jean Lassalle, engagé depuis plusieurs mois dans un tour de France à pied, a lancé mercredi "un appel" aux élus et citoyens de sa circonscription pour s'opposer au redécoupage des cantons, acté par une loi récente, jugeant qu'il préfigurait leur "mort".

"C'est la mort politique des cantons ruraux et la mort politique précède toujours la mort sociale, économique et culturelle d'une région", a indiqué lors d'un entretien téléphonique avec une correspondante de l'AFP le député des Pyrénées-Atlantiques, qui a entamé sa marche il y a six mois et se trouve actuellement à Port-Sainte-Marie (Lot-et-Garonne).

"Je lance un appel aux élus et aux habitants de ma circonscription pour qu'ils s'opposent par tous les moyens légaux, notamment la grève fiscale et le refus de payer les taxes par les communes, à cette réforme", a-t-il dit.

Dans le collimateur du député : la loi du 17 mai 2013, qui a réformé le mode de scrutin en prévoyant l'élection dans chaque canton d'un binôme, homme et femme, ce qui se traduira par la division par deux du nombre de cantons afin de ne pas accroître le nombre de "conseillers départementaux", future nouvelle appellation des conseillers généraux. A l'avenir, il devrait y avoir quelque 2.000 cantons, contre 4.000 actuellement. "Je prends personnellement la tête de cette résistance", a encore lancé M. Lassalle.


Dans une lettre adressée à ses concitoyens le 14 octobre, que l'AFP s'est procurée, M. Lassalle expliquait déjà que, à ses yeux, c'est "la première fois qu'une majorité rompt avec un des éléments constitutifs les plus importants de la longue histoire de notre pays. La dissociation du lien charnel homme-territoire".

Tag(s) : #communiqué